Mobilier CARRIER - Fabrique en France le Mobilier de vos envies

Mayeul, notre nouveau designer

Rencontre

Durant ces 75 ans d’existence, nous sommes constamment à la recherche de nouveauté,


Arrivé fin 2020, Mayeul Morand-Monteil à rejoint l'équipe pour y amener sa créativité.


« Quand je suis sur un prototype, je peux aller voir les employés dans l'atelier, il y a un échange avec tous les postes de travail pour faire sortir le meilleur. » Mayeul ne tarit pas d'éloges sur son employeur. Le designer produit a plaqué la vie parisienne pour retrouver son Sud-Ouest (il vient de Bergerac) et assouvir son désir de créativité chez Mobilier Carrier, à Lauzun. « Pour moi qui ai grandi à la campagne, cette vie n'était pas pour moi. »


C'est aussi l'histoire d'une rencontre entre le jeune homme et son patron, Vincent Carrier. « Je les ai découverts en octobre 2020. Je les ai appelés pour leur proposer de réaliser un produit en indépendant. Je suis venu les voir, et le lendemain, ils m'ont pris en CDI », relate le Bergeracois. « C'est facile la communication entre nous, c'est quelqu'un de bien. Son parcours nous a plu, et il nous a présenté des produits qu'on trouvait sympas », enchaîne l'héritier d'une tradition longue de trois générations.

 

Chantre du « made in France »

« On a besoin de créativité pour nos produits, poursuit Vincent Carrier. Quand on fait un projet, le travail de recherche est constant. Il faut avoir du temps et l'esprit libre pour s'y consacrer. Et moi, je n'en avais plus. » Or la créativité est essentielle pour cette entreprise de 20 employés, chantre du « made in France », et qui ferraille avec plus gros qu'elle sur le marché français. La seule façon de survivre, c'est donc d'innover et d'investir.

 

L'embauche d'un designer produit s'avérait inéluctable. « Le challenge dans le design produit, c'est de faire un produit intéressant sur sa fonction et son esthétique, mais qui soit en plus industrialisable », détaille Mayeul, titulaire d'un master de l'École supérieure du design de Troyes après avoir un temps été tenté par des études d'ingénierie dans l'aéronautique. « J'ai fait Maths sup, il n'y avait aucune part de créativité, on était formaté. »


« Chance »

Chez Carrier, le designer a trouvé une « entreprise familiale, avec une équipe dynamique, de tous les âges, et où existe un vrai partage autour du boulot et de la vie privée ». « C'est une chance qu'une entreprise comme Carrier recrute des jeunes et nous fasse confiance, estime le jeune homme. J'apprends beaucoup plus ici dans une boîte à taille humaine que dans une grande entreprise à parler à un ordinateur », sourit-il sous son masque.

 

Mais comment trouver du plaisir dans le design d'objets de l'univers de la cuisine (tables, chaises, luminaires) maintes fois réinterprétés ? « C'est difficile parce que je n'ai pas envie de refaire ce qui a été fait, mais c'est passionnant. »

On vous en dit plus le mois prochain !

Clarico-Picture

Avec le soutien de la Région, Mobilier CARRIER vient d'investir plusieurs centaines de milliers d'euros dans  de nouvelles machines notamment une découpe laser Tube. Un outil qui permettra de proposer des produits jusqu'ici irréalisables.  « Nos clients  ont beaucoup d'exigence sur la finition et il  nous faut des outils performants. Si l'Entreprise n'investit pas, elle disparaît », Vincent Carrier.


Article du Sud-Ouest du 08/07/2021